mercredi 4 février 2009

Dis, c'est quoi un sophisme, Socrate ?


- Ha, ha ! Je savais que tu allais me la faire, celle-là. Eh bien vois-tu, un sophisme, c'est un raisonnement qui a l'apparence de la justesse mais qui est faux. Par exemple : nous vivons dans un monde où toute la quincaillerie d'amusement (baladeurs mp3, disques durs à gorger de séries télé, écrans à électroencéphalogramme plat, fringues StarAc 2006...) est quasi gratuite, tandis que les choses importantes, nécessaires (nourriture à peu près saine, logement, chauffage, transports, santé...) deviennent littéralement hors de prix pour plein de gens. Eh bien, tu vois ô Alcibiade, le sophiste dirait que cela est bien, car il est normal pour l'homme de payer les choses importantes à leur juste valeur.
- Et ce même sophiste ajouterait : s'ils ne les trouvent pas importantes, ils n'ont qu'à s'en passer.
-Pas nu gay, Alcibiade, pas nu gay. (*)






(*) Pour nos lecteurs inférieurs qui ne maîtriseraient pas le Grec (*) : tout à fait.
(*) La faute d'orthographe du grec est voulue bien sûr. Qu'est-ce qu'on rigole, on se croirait à Libreville...

2 commentaires:

misssfw a dit…

Somptueux, celui-là.
J'aurais aimé l'écrire.


... Et aussi me souvenir de "tout à fait" en grec. Saloperie d'Alzheimer.

Emidala a dit…

Όντος Αλκιβιάδη, όντος...