mercredi 19 novembre 2008

La clinique des polyamoureux


Le XXIe siècle nous apporte de bien étonnantes nouveautés.
Ainsi, le concept de polyamour, qui se porte simple, sympa et près du corps, comme Françoise (photo) nous en convainc aisément. Ah, et puis surtout, c'est romantique, et vous allez le constater tout de suite :



"Mon travail, ma famille et mes potes non sexuels me prennent infiniment plus de temps que mes amours !"




Ouf, nous voilà rassurés. Touche pas à mon pote non sexuel (mais, dans le cadre d'un polyamour, j'imagine que tu dois pouvoir toucher mon pote sexuel, à condition que tu sois toi-même baisable, tu 'ois c'que j'veux t'dire quoi).

Dernier gag : la dame aux potes s'appelle...Simpère.
Allô, Benoît XVI ?




(Photo : Mimi Maty après avoir tchouré la veste de Ségolène Royal pour tenter sa chance avec un pote du PS)

2 commentaires:

fanette a dit…

J'ai lu aussi ce truc sur les polyamoureux.. j'ai trouvé ça excellent.
(Tu ne pourrais pas permettre à tous les utilisateurs de laisser des comm? ça serait plus pratique, là je dois me connecter à wordpress pour laisser un com).

Constantin a dit…

Voilà qui est fait...merci de me l'avoir signalé, d'autant plus que je ne m'en étais même pas rendu compte. Hurmf, aurait dit Odoacre.
Ces hommes du IIIe-IVe siècle, aucune compétence en web 2.0 (et dire que je me pique de Linux...).
Pour la peine, voilà Fanette favée. Waoh, merci Constantin.